Février : CARNAVAL LABOURDIN


Le Foyer de Bardos sʼappuyant sur le groupe Lagunekin fait revivre, chaque année, la tradition du carnaval labourdin.
Ce carnaval, comme tous les carnavals européens, trouve son origine dans des pratiques très anciennes sans doute rattachées à des rites païens dʼavant la christianisation et destinées à célébrer le renouveau des forces vitales mises en sommeil par la nuit de lʼhiver.
Temps de célébration de la vie, le carnaval est aussi le temps du défoulement social par lʼinversion des valeurs (le fou devient roi, lʼhomme devient femme…) et la satire burlesque des hommes et de la société. Au fil des siècles, au Pays Basque, le carnaval sʼest codifié selon des particularités propres à chaque province, voire à chaque vallée, si bien quʼon peut aujourdʼhui assister à de nombreux carnavals présentant des caractéristiques particulières.
Ici, dans la province du Labourd, la tradition veut quʼun cortège composé de danseurs et de musiciens parcoure les différents quartiers du village passant de maison en maison et sʼy arrêtant pour effectuer quelques danses à la demande des habitants. Les danses sʼeffectuent à lʼextérieur, annonçant à la fois le printemps et chassant les mauvais esprits de lʼhiver. En contrepartie, les habitants de la maison offrent un don en argent et/ou en nature (boissons, merveilles, crêpes …). Le cortège se compose de personnages bien définis : le porte-drapeau, le kaskarot, le besta gorri (veste rouge), le kotilun-gorri (jupes rouges) ou Marika (mariés), le ponpier (ou pompier), le « monsieur » et la « dame ».
Le cortège peut être complété par un groupe de « bohémiens » et par le montreur dʼours et son ours. A Bardos, le groupe Lagunekin sʼemploie à maintenir cette tradition au fil des années, comme il a repris la tradition de la danse du « feu au cul » que les plus anciens du village ont vu interpréter autrefois.
Enfin, comme dans de nombreuses régions dʼEurope, a lieu en fin de journée le jugement de San Pantzar que lʼon accablera de tous les maux de lʼannée… et qui, à ce titre, méritera dʼêtre brûlé…

Fin Avril/ début Mai : FESTIVAL XARNEGU EGUNA